PERSONNALITÉS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE #3

A l’heure ou tous les yeux sont rivés vers le Brésil attendant avec impatience le lancement de la coupe du monde de foot, le billet dd ne déroge pas à la tendance, à la seule différence que nous ne parlerons pas football.

La personnalité du développement durable à qui nous rendons honneur dans ce billet est Francisco Mendès Alves Filho dit ChicoMendes.Image

ORIGINES PAYSANNES

Chico Mendes est né le 15 Décembre 1944 à XAPURI dans l’état de l’ACRE au Brésil, de parents ouvriers agricoles dans les plantations d’hévéa. Le petit Alves commence à exercer le même métier que ses parents à l’âge de 11ans. Il découvre alors les conditions précaires dans lesquelles les seringueiros des plantations d’hévéa doivent travailler et vivre, les injustices et les intimidations dont ils sont victimes au quotidien et l’hostilité des patrons de plantation face au désir des ouvriers de se constituer en syndicat.  C’est alors qu’au fil du temps  émerge chez lui  une certaine conscience politique.

ENGAGEMENT  POLITIQUE ET SYNDICAL

Devenu un homme, Chico Mendes se rapproche des mouvements locaux  de luttes pour une justice sociale, économique et environnementale. Son militantisme va le pousser à s’engager de plus en plus jusqu’à son élection sur une liste du parti des travailleurs (PT) comme conseillé municipal de la ville de Xapuri.

En cette période des années 70, les bouleversements économiques, la dictature militaire, le premier choc pétrolier, la concurrence écrasante du latex asiatique et l’apparition du caoutchouc synthétique mettent une pression énorme sur les propriétaires de plantation d’hévéa. Cela se traduit directement par un accroissement des injustices et de la précarité chez les ouvriers agricoles. Baisses de salaires, chômage et autres vexations sont légions. De plus, les propriétaires de plantations acculés par la chute cours du mondial de l’hévéa vont se mettre à vendre en masse leurs terres aux multinationales de l’agroalimentaire qui déboisent, brûlent  dans le but de  faire des zones de pâturages pour l’élevage intensif de bovins à destination du marché nord américain.

C’est dans ce contexte, Voyant la forêt reculer de plus en plus et les désastres  environnementaux et sociaux causés par le lobby des propriétaires terriens, que Chico Mendes et d’autres cherchent à fédérer les ouvriers au sein de syndicat. Un syndicat finis par voir le jour,  « L’UNION DES TRAVAILLEURS RURAUX DE BRASILEA » mené par WILSON PINHEIRO, alors amis et mentor de Chico Mendes. PINHEIRO sera assassiné quelques temps plus tard, le 21 juillet 1980.

LEADER SYNDICAL, ECOLOGISTE ET DEFENSEUR DE LA FORET AMAZONIENNE

chico-mendes-syndicat

L’assassinat de PINHEIRO sera un évènement marquant pour Chico Mendes qui reprend alors le flambeau. Il fonde le mouvement «  L’UNION DES TRAVAILLEURS RURAUX DE XAPURI » et en devient le président. Les luttes de Chico Mendes et les siens sont nombreuses. Ils s’enchaînent à des arbres dans les zones destinées à être déboisées, ils incitent les gardes payés par les grands propriétaires terriens à déposer les armes, manifestent pour la protection de la forêt et tout cela pacifiquement.

Les luttes des travailleurs ruraux de Xapuri vont faire chemin et commencer à avoir un écho national puis international.  Des médias et ONG internationaux mettent en lumière leur combat et les font connaitre à travers le monde entier.

Comprenant que les problèmes liés à la déforestation de l’Amazonie dépassent le seul champ des travailleurs ruraux, Chico Mendes va se muer en véritable défenseur de l’environnement, des populations indigènes vivants dans ces forêts et de tous les autres qui vivent de la forêt.

Protection de la faune et de la flore, lutte contre un développement anarchique aux conséquences catastrophiques pour tous.

Après des emprisonnements, des amendes, de la torture sous le régime dictatorial qui sévit dans son pays jusqu’en 1985, Chico Mendes fut assassiné d’une balle dans la poitrine le 22 décembre 1988 par le fils d’un des propriétaires terriens qui déboisait une zone destinée à abriter un parc naturel et qui avait du céder à l’opposition de Chico et des autochtones.

Il laissait derrière lui une femme, deux enfants en bas âges et toute  une communauté de camarades, de sympathisants et soutiens qui le pleurent encore 26 ans après sa mort.

9chicofam

HERITAGE DE CHICO MENDES

On lui doit d’avoir contribué à fédérer les peuples indigènes au sein de l’union des nations indiennes qui encore aujourd’hui à travers le chef RAONI METUKTIRE qui était à Paris la semaine dernière,  Défends la mise en valeur soutenable et durable des ressources forestières.

On lui doit aussi d’avoir poussé le gouvernement Brésilien à prendre les premières mesures de protection de la forêt amazonienne en créant par exemple une réserve de près d’un million d’hectare qui porte son nom.

Le gouvernement à aussi supprimé les aides d’implantation accordées aux propriétaires terriens pour l’installation de pâturages en forêt amazonienne.

Et c’est grâce entre autres au combat de Chico Mendes et de ses camarades que le monde à pris conscience que la forêt amazonienne était l’un des réservoirs de bio diversité les plus importants au monde.

Pour autant les problèmes ne sont pas terminé en Amazonie, loin de la. Que ce soit au Brésil ou dans les pays voisins, les propriétaires terriens, Seigneur du Soja et autres grands Ranchers font la loi.

Ainsi, chaque jour la forêt amazonienne perd un espace presque équivalent à la taille de l’Espagne. Et 50 espèces souvent endémiques.

D’abord, je croyais que je me battais pour sauver les hévéas, puis, je croyais me battre pour sauver la forêt d’Amazonie. Maintenant, je réalise que je me battais pour l’humanité”.  Chico Mendes

3308022229

  Pour aller plus loin :

Modernisation agraire, oligarchie et mouvements paysans au brésil –Jacques Buffet, Maitre de conférence, Chercheur

Le Paraguay dévoré par le soja – Maurice Lemoine, Le monde diplomatique janvier 2014.

Chico Mendes « Non à la Déforestation » Isabelle Collombat chez Acte Sud.

 

Publicités

À propos de développeur-durable

Le billetDD se donne deux ambitions principales : -Vulgariser les principes qui sous tendent un modèle de société plus écologique, sur le plan social, économique et environnemental. -Mettre en avant toutes initiatives ou actions concrètes qui illustrent ses principes.

Publié le juin 9, 2014, dans Ecologie, Personnalité DD, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :