Archives du blog

Une Ressourcerie Solidaire A Lyon !

image ressourcerie 1.jpg

Le samedi 12 Mars 2016, nous sommes allés rendre visite à  la ressourcerie « le petit souk » orchestrée par l’association solidarité Afrique.

L’occasion d’y faire un tour pour comprendre la démarche du projet et ses aspirations.

Mais d’abord, nous pouvons faire quelques petites précisions et revenir sur l’idée de ressourcerie.

QU’EST CE QU’UNE RESSOURCERIE ?

image ressourcerie 4

Une ressourcerie est une structure  de récupération, de valorisation, de revente  d’objet en tout genre.   Elles font aussi de la  formation et de la sensibilisation à l’environnement.

Les ressourceries s’inscrivent dans la démarche 3R (Réduction, Ré emploi, Recyclage)  qui est une stratégie de gestion des produits en fin de vie.

Il s’agit donc à chaque fois d’opter pour une des trois solutions face aux objets donnés par le public :

  • Trouver une nouvelle vie à l’objet par la mise à la de vente à bas prix directement, ou après restauration.
  • Orienter le produit vers une filière  de recyclage propre, ou le transformer pour une nouvelle utilisation parfois différente de sa vocation première.
  • Réduire la quantité de déchets à mettre à la décharge, (le meilleur déchet reste celui que l’on ne crée pas).

PRÉSENTATION DE L’ASSOCIATION SOLIDARITÉ AFRIQUE

11330041_1406111599715919_7745960818779746874_n

Le petit souk est donc la toute première ressourcerie de l’agglomération lyonnaise, développé par l’association solidarité Afrique, ouverte depuis novembre 2015.

En ce samedi, c’est Lucie, une des salariés de l’association qui tient la boutique, bricole et accueille les personnes qui déambulent dans les rayons.

« C’est une association qui a été créé en 1992 par des éducateurs de rue lyonnais, avec pour objectif de sensibiliser les jeunes à la solidarité internationale, essentiellement en Afrique de l’ouest ». nous dit-elle.

Après  entre autre un orphelinat, une MJC  dans ces pays,  s’est posée la question de la solidarité locale.

C’est alors qu’a été pensé le  projet « solidaboost », qui consiste à accompagner des jeunes de 16 à 25 ans en difficulté orienté par les éducateurs et autres travailleurs sociaux. dans un parcours de raccrochage scolaire ou professionnel.

« On les accueillent pour une période de trois mois,  l’objectif c’est de les remobiliser, qu’ils reprennent gout à l’activité, reprendre un rythme, travailler avec les autres et réfléchir à leur projet. On essaye de faire en sorte qu’ils soient à fond dans la débrouille, puis on réfléchit  avec les éducateurs sur la suite du parcours »  renchérit Lucie.

RESSOURCERIE LE PETIT SOUK

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’objectif de la ressourcerie le petit souk dans la démarche de l’association solidarité Afrique est d’impliquer les jeunes du projet « solidaboost » dans l’action locale, par la reprise d’activité et la sensibilisation aux problématiques de l’éco-citoyenneté.

La ressourcerie dispose de plusieurs rayons, notamment, la librairie, la friperie, l’électroménager, les meubles  et un petit parc à vélo.

Tous ces articles viennent de dons des citoyens, ils sont réhabilités nettoyés, et mis à la vente à des prix très abordables.

Nous avons demandé à Lucie ce qui a motivé l’ouverture de la ressourcerie au grand public.

« A l’origine du projet, la ressourcerie était destinée au public du resto du cœur qui est juste à côté, les mardis ils viennent chercher des colis alimentaires, et passent par la ressourcerie regarder ce dont ils peuvent avoir besoin. Nous nous sommes rendus compte que d’autres personnes s’intéressaient à la ressourcerie, d’où l’idée de l’ouvrir à un public plus large »

Les revenus tirés de la ressourcerie vont principalement servir à assurer :

Le soutien aux projets des jeunes par la vente de friperie (permis de conduire, frais de scolarité etc…)

L’achat de littérature Africaine pour la MJC construite au Burkina Faso par l’association grâce à la vente de livres de la ressourcerie.

La vie et le maintien de l’activité de la structure grâce à la vente de l’électroménager, de meubles et autres

LES BESOINS DE LA RESSOURCERIE

La resssourcerie est un projet collaboratif par définition puis qu’elle compte sur les dons d’objets  pour maintenir son activité. Son premier besoin est donc que les citoyens se saisissent de cet outil pour contribuer à renforcer le lien social, en venant y déposer les objets fonctionnels dont il souhaitent se débarrasser. L’association propose également un service d’enlèvement de meubles ou appareil volumineux.

Elle a également besoin de clients, qui viennent satisfaire leur besoins en achetant les objets en vente, et de compétences techniques, pour réparer et remettre d’aplomb les différents objets qui arrivent.

LES PROJETS

Le petit souk envisage de mettre en place un repair cafe, et invite tous les volontaires intéressé  par ce projet à prendre contact avec l’association.

CONTACTER /SE RENDRE A LA RESSOURCERIE

13 bis, rue Girié
69003 Lyon 3ème – France

Tél. : (33) 4 78 18 49 15 

E-mail : solidafrique@gmail.com

Ouverture tous les mardis et mercredis  de 9h à 12h et de  14h à 16h30 et tous les deuxièmes samedi du mois de 10h à 18h

Page Facebook de l’association : Solidarité Afrique Lyon

Souhaitons de beaux jours au Petit Souk !

Publicités

L’ECONOMIE CIRCULAIRE ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Voici venu le temps d’un nouvel article DD que je ne saurais entamer sans remercier les retours reçus, ceux qui ont décidés de suivre régulièrement le blog  et les visiteurs ponctuels qui sont de plus en plus nombreux.  Ceci montre que  LebilletDD correspond à une attente concrète.

Nous Abordons aujourd’hui, L’ECONOMIE CIRCULAIRE :

economie_circulaire

Le système économique dans lequel nous évoluons tous est un système d’économie linéaire qui consiste à prélever de la ressource, produire, consommer et jeter.

Ce schéma est valable pour une grande majorité des produits de notre quotidien et repose sur l’hypothèse d’une planète dont les ressources seraient infinies.

Image

L’économie circulaire est un concept économique s’inscrivant dans le cadre du développement durable. Il prend le contre pied du système d’économie linéaire,  son objectif est de produire des biens et des services avec une optimisation maximale des ressources, que ce soit de matières premières, d’énergie, ou autre.  Elle tient compte du cycle de vie du produit et envisage sa réintroduction dans le circuit de production.

L’économie circulaire part d’un principe simple, les ressources dont nous avons besoin pour maintenir nos niveaux de vies vont venir  à manquer et  leurs prix seront alors  très élevés. c’est déjà le cas pour certaines ressources comme les terres rares et les études prévoient la disparition de beaucoup d’autres (disparition de l’argent métal pour 2021)

L’expérience montre qu’avec la loi de l’offre et de la demande, le marché se tourne toujours vers la source d’approvisionnement la moins chère.  Il est fort probable que dans un futur pas si lointain, la source d’approvisionnement la moins chère soit de récupérer  les ressources stockées dans nos produits usagés, d’où la nécessité de penser dès la conception des produits, à la circularité des ressources qu’elles renferment, mais aussi de penser dès aujourd’hui à économiser les ressources naturelles restantes, pour ne pas  avoir à faire face à des cas extrêmes.

Le concept d’économie circulaire s’inspire de notions tels que l’éco-conception, 3R (réduire, réutiliser, recycler), économie de fonctionnalités,  cradle to cradle  écologie industrielle etc..

Image

L’ECONOMIE DE FONCTIONNALITE

L’économie de fonctionnalité  consiste à acheter non plus un bien mais l’usage que nous en avons. C’est un pilier de l’économie circulaire qui peut se décliner de multiples façons selon le profil de l’entreprise.

Nous en avons déjà de beaux exemples autour de nous sans forcément s’en rendre compte. Les services de location de vélos (vélov, vélib ..) et les services d’auto partages qui ont fleuris ces dernières années dans nos villes en sont des exemples frappants. Lorsque l’on loue un vélo, on achète l’usage  du vélo et non pas le vélo lui-même.

Cette logique généralisée permettrait aux entreprises de développer des produits et services socialement et écologiquement responsables, auxquels nous pourrons avoir accès sans supporter de façon frontale leurs coûts élevés.

Image

Quelques entreprises ce sont déjà mise à l’économie circulaire et à priori ne le regrettent pas car la méthode est économiquement viable.

Prenons l’exemple de Xerox, qui ne vend plus de photocopieur, mais les loue  aux entreprises puis  les récupère lorsqu’ils arrivent en fin de vie pour recycler les composant qui rentrent dans la fabrication de nouvelles machines.

Des pays comme la Chine, le Japon ou encore les Pays bas ont compris l’intérêt de l’économie circulaire et mettent en place des politiques et législations qui lui sont favorables.

L’économie circulaire est donc un modèle économique qui favorise l’innovation, le développement économique, tout en prenant en compte la transition écologique qu’il incombe à chaque citoyen que nous sommes de porter.

POUR ALLER PLUS LOIN SUR LE SUJET

Institut de l’économie circulaire 

 Cradle to cradle 

3R

JEAN-CLAUDE LEVY ET VINCENT AUREZ  Economie circulaire, écologie et reconstruction industrielle ? SCIENCE PO PARIS.

Etude sur la raréfaction des ressources naturelles